0
Sommeil
Insomnie, que faire pour dormir ?
Insomnie, que faire pour dormir ?

| La Rédaction 438 mots

Insomnie, que faire pour dormir ?

L'insomnie peut être occasionnelle ou chronique quand elle dure. Lorsque le sommeil se fait rare, chaque nuit, il peut dégrader la qualité de vie à terme.

L’insomnie se manifeste par des difficultés d’endormissement, des réveils nocturnes, et un réveil trop matinal. Ces manifestations entraînent des retentissements handicapants dans la journée : fatigue, difficultés de concentration, irritabilité, ...

Elle peut être :

  • Transitoire : liée à de mauvaises conditions de couchage, un évènement ponctuel. Elle cesse dès que sa cause disparait.
  • « Chronique » lorsqu’elle se manifeste au moins 3 fois par semaine depuis au moins trois mois. À la longue, ces comportements vont perturber les systèmes de régulation de l’éveil et du sommeil sur plusieurs plans :
    • Un déséquilibre entre les systèmes d’endormissement et de sommeil et les systèmes d’éveil. Ce dérèglement est souvent lié à des problèmes de stress qui augmentent le niveau d’anxiété et entrainent une hausse du taux de cortisol.
    • Un mauvais fonctionnement de l’horloge biologique survient généralement à cause d’une exposition inappropriée aux signaux qui la synchronisent comme : rythmes de sommeil irréguliers, déficit d’exposition à la lumière du jour et d’activité physique/sportive pendant la journée, utilisation des écrans le soir, etc.

Quelles sont les causes des insomnies chroniques ?

  • Une conséquence liée à une maladie connue comme une hyperthyroïdie, un reflux gastro-oesophagien, un asthme nocturne, des rhumatismes, syndrome des jambes sans repos, apnées du sommeil, etc.
  • L’anxiété, lorsqu’il y a des difficultés d’endormissement. La personne a du mal à se relaxer à cause de pensées et des préoccupations qui surviennent au moment du coucher.
  • Le stress quand les complications touchent la seconde moitié de la nuit avec une impression de somnoler.
  • La dépression dès lors qu’il y a des éveils précoces en milieu et fin de nuit.

Comment la traiter ?

  • Les plantes comme la valériane, l’eschscholtzia, la rhodiole, l’aubépine, la mélisse ou encore la passiflore possèdent des propriétés anxiolytiques et sédatives qui peuvent être utiles dans la correction des troubles du sommeil liés à l’anxiété́ et au stress.
  • Les compléments alimentaires à base de mélatonine aident à la resynchronisation du rythme veille/sommeil sur des horaires normaux.
  • Les somnifères (hypnotiques) doivent être pris sur une courte durée (moins de quatre semaines) et doivent toujours être commencés à la plus faible dose possible. Attention ! Ils peuvent aussi l’entretenir en raison du rebond d'insomnie qu'ils induisent à leur arrêt.

Avant tout favorisez votre sommeil :

  • Améliorez votre hygiène de vie et soignez votre sommeil ;
  • Demandez conseil à votre pharmacien pour choisir la formule qui vous convient le mieux en phytothérapie ;
  • Consultez votre médecin traitant pour vous prescrire un somnifère en fonction de votre insomnie, votre âge, votre état de santé et votre mode de vie ;
  • Suivez quelques séances de psychothérapie. Les insomnies chroniques sont généralement liées à l'influence de la pensée sur les comportements (anxiété, stress, dépression).

Répondre à () :


Captcha

| | Connexion | Inscription