0
Relaxation
Stress : comment entrer en cohérence cardiaque
Stress : comment entrer en cohérence cardiaque

| La Rédaction 300 mots

Stress : comment entrer en cohérence cardiaque

Technique de respiration, la cohérence cardiaque apprend à mieux gérer le stress ou l’anxiété, et à reprendre le contrôle sur les émotions. Initiez-vous en suivant le guide !

Le cœur comme le cerveau sont tous les deux reliés par le système sympathique et parasympathique, qui constitue le système autonome régulant tous les processus corporels de manière automatique. Lorsque nous subissons un stress, une angoisse, une peur… cela vient perturber notre système nerveux autonome, provoquant des changements de rythme cardiaque et respiratoire. Plus nous ressentons une émotion forte, plus notre respiration se modifie. Elle devient petite, irrégulière, rapide et thoracique, voire scapulaire. Un des seuls leviers pour retrouver l’équilibre intérieur, une certaine neutralité émotionnelle, c’est la respiration volontaire. Le principe est simple : adopter un rythme de 6 respirations (inspiration-expiration) par minute, pendant 5 minutes, 3 fois par jour.

En pratique ?

  • Installez-vous confortablement assis ou couché, dans un endroit calme.
  • Fermez les yeux. Concentrez-vous sur votre respiration. Abandonnez le monde extérieur et centrez-vous sur vos sensations.
  • Respirez calmement, lentement et profondément par le nez.
  • Inspirez doucement par le nez en gonflant l’abdomen. Laissez l’air aller jusqu’en haut de la cage thoracique, la poitrine se lève.
  • Expirez. Laissez un petit filet d’air s’échapper par la bouche. La poitrine s’abaisse. Le diaphragme se relâche, et l'abdomen se vide.
  • Ressentez les mouvements du ventre qui se gonfle et se dégonfle.
  • Observez un temps de rétention d’air entre l’inspiration et l’expiration.
  • Les battements de votre cœur vont ralentir d’eux-mêmes et revenir à la normale.

Dans cette méthode, il s'agit simplement d'apprendre à contrôler progressivement son rythme cardiaque par la respiration, en stabilisant de manière presque réflexe les battements du cœur.

Au bout d’une dizaine de jours, à raison de 3 séances par jour, on remarque une meilleure récupération et une tolérance à la douleur ; une diminution de l’hypertension artérielle, des accidents cardiovasculaires et des AVC ; une réduction du taux de sucre dans le sang (diabète) ; une amélioration de la maladie inflammatoire.

Répondre à () :


Captcha

| | Connexion | Inscription