logo

L'information au quotidien pour votre santé

Suivez-nous :

Accueil > Santé > Médecine générale > La migraine ophtalmique, une migraine avec « aura » !

La migraine ophtalmique, une migraine avec « aura » ! image

Publié le 03/07/2024 | La Rédaction

Médecine générale

La migraine ophtalmique, une migraine avec « aura » !

La migraine ophtalmique, une forme particulière de migraine, affecte non seulement la tête mais aussi la vision. Découvrez comment les gérer efficacement.

La migraine ophtalmique, également connue sous le nom de migraine avec « aura », est une céphalée qui se distingue par l'apparition de symptômes visuels distincts avant l'attaque migraineuse. Le plus souvent, ils se manifestent sur le côté de la tête opposé à celui de la migraine qui va suivre. Même s’ils diffèrent d’un individu à l’autre, ils sont presque toujours les mêmes : points lumineux dans le champ visuel, taches scintillantes de petites tailles et vision floue ou déformée. Ces troubles visuels peuvent eux-mêmes être précédés ou s'accompagner de sensations de picotements des doigts ou des lèvres ainsi que des difficultés à trouver le mot juste, l’impression de manquer de mot.

Les causes possibles ?

Si certaines se déclenchent à cause d’une sensibilité aux changements de lumière et aux rayons du soleil, d’autres facteurs déclencheurs sont également à prendre en compte :

  • Le stress, la colère, la contrariété ou l’excitation ;
  • Le manque de sommeil ;
  • La consommation d’alcool et de tabac ;
  • L’absorption de certains aliments comme le chocolat ou la charcuterie, ou encore des boissons telles que le café ;
  • Les stimuli sensoriels : bruits, odeurs, lumière ;
  • Les menstruations et autres bouleversements hormonaux ;
  • Les conditions météorologiques comme la chute brutale de la pression atmosphérique.

Les mécanismes exacts derrière la migraine ophtalmique ne sont pas complètement compris, mais il est largement accepté qu'ils impliquent des changements neurologiques complexes dans le cerveau et le système vasculaire.

Comment la gérer ?

  • Trouver un endroit calme et sombre pour se reposer. Cela peut grandement aider à réduire les symptômes.
  • Appliquer du froid. Une compresse froide sur le front et les yeux peut soulager la douleur et réduire l'intensité de la migraine.
  • Bien s’hydrater. Boire beaucoup d'eau aide à prévenir ou atténuer une crise.
  • Avaler de la caféine avec modération. À petite dose, elle peut soulager les symptômes pour certaines personnes, mais attention à ne pas en abuser car cela pourrait aggraver les migraines.
  • Prendre des antalgiques (paracétamol, aspirine, ibuprofène, anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS)) réduisent l'intensité des céphalées.
  • Éviter les déclencheurs. Connaître les facteurs qui engendrent les migraines est crucial.

Consultez votre médecin généraliste si les crises sont récurrentes. En fonction des symptômes, de l’intensité, il peut juger pertinent de vous diriger vers un neurologue, dont le traitement des migraines fait partie du champ de ses spécialités.

Articles recommandés :

Quelles sont les IST les plus fréquentes ? image

15/07/2024

Quelles sont les IST les plus fréquentes ?

Perturbateurs endocriniens, comment les éviter ? image

11/07/2024

Perturbateurs endocriniens, comment les éviter ?

Myorelaxants : comment en faire bon usage ? image

10/07/2024

Myorelaxants : comment en faire bon usage ?

Fracture du pénis : attention aux péripéties sous la couette ! image

03/07/2024

Fracture du pénis : attention aux péripéties sous la couette !

Prêtez attention à ce que vos matières fécales vous signalent ! image

03/07/2024

Prêtez attention à ce que vos matières fécales vous signalent !

Tous les articles