0
Addictions
Les substituts nicotiniques une aide utile à l’arrêt du tabac
Les substituts nicotiniques une aide utile à l’arrêt du tabac

| La Rédaction 209 mots

Les substituts nicotiniques une aide utile à l’arrêt du tabac

Vous voulez arrêter de fumer ? Aidez-vous d’un substitut nicotinique pour éviter la rechute ou atténuer les symptômes de manque.

À base de nicotine, ces remèdes aident à soulager et à compenser les effets de manque lorsque l’on arrête de fumer. En fait, ils permettent de continuer d’absorber « sa dose » de nicotine sans pour autant inhaler le goudron, le monoxyde de carbone et les 4000 autres produits chimiques toxiques contenus dans la fumée d’une cigarette.

Selon l’Assurance Maladie, il a été prouvé scientifiquement que les substituts nicotiniques augmentent les chances de réussite dans l’arrêt du tabac de 50 à 70% et de découvrir les bienfaits d'arrêter.

Ils existent sous trois formes :

  • De patchs ou de timbres : Ils s’appliquent directement sur la peau et diffusent lentement la nicotine à travers la peau, pendant une durée allant de 16 à 24 heures.
  • De gommes à mâcher, de pastilles ou de comprimés à sucer… ils contiennent un dosage en nicotine plus ou moins important. Celui-ci se diffuse à travers la muqueuse buccale. Ils agissent assez rapidement.
  • D’hinaleurs, sorte de cigarette en plastique : En aspirant l’air chargé en micro-gouttelettes de nicotine, ces dernières viennent se déposer sur la membrane qui tapissent les cavités de la bouche.

Sur ordonnance, ces substituts nicotiniques sont remboursés par l’Assurance Maladie.

Mettez toutes les chances de votre côté. Rejoignez et inscrivez-vous au #MoisSansTabac !

Répondre à () :


Captcha

| | Connexion | Inscription