logo

L'information au quotidien pour votre santé

Suivez-nous :

Accueil > Famille > Femmes enceintes > Grossesse : comment agir en cas de saignement ?

Grossesse : comment agir en cas de saignement ? image

Publié le 10/07/2024 | La Rédaction

Femmes enceintes

Grossesse : comment agir en cas de saignement ?

Grande source d’angoisse, les saignements au cours de la grossesse ne doivent jamais être pris à la légère. À quoi sont-ils dus ? Quelle conduite tenir ? Nous vous apportons des précisions.

Il existe une multitude de raisons à l'origine des pertes de sang chez les femmes enceintes. Ces saignements peuvent se manifester à tout moment de la grossesse. Le plus souvent bénins, ils indiquent parfois une cause plus sérieuse.

8 motifs possibles :

  1. Des règles anniversaires. Elles se produisent généralement en début de gestation, à la date présumée de vos menstruations. Toutefois, elles durent moins longtemps, sont moins abondantes et ne provoquent aucune douleur.
  2. La nidation. Se produisant 7 à 8 jours après la fécondation, elle est due à l’implantation de l’embryon dans l’utérus.
  3. Un col fragilisé après un rapport sexuel. Cela peut se produire en raison d’une augmentation de la vascularisation du col de l’utérus.
  4. Un décollement du placenta. Il s’agit d’un léger décollement du trophoblaste (futur placenta) lors de la nidation. Il se résorbe généralement tout seul.
  5. Une fausse-couche. Elle se manifeste par des douleurs associées dans le bas-ventre.
  6. Une grossesse extra-utérine (GEU). Elle survient lorsque l’embryon évolue à l’extérieur de l’utérus, dans une trompe de Fallope. La grossesse ne peut alors pas évoluer correctement.
  7. Une grossesse molaire. Le placenta se développe anormalement et entraîne la formation d’une petite tumeur, appelée « môle ». Si elle est complète, il n’y a pas d’embryon. Si elle est partielle, il y a un embryon mais non viable.
  8. Un placenta praevia. S’il est anormalement insérébas, les contractions peuvent provoquer un décollement du placenta.

Que les saignements soient abondants ou non, consultez toujours votre gynécologue ou rendez-vous aux urgences sans attendre afin d’en connaître l’origine et avoir un avis.

2 examens à réaliser afin de déterminer la cause :

  1. Une prise de sang. Elle vise à effectuer un dosage hormonal des béta hCG. Ce sont les hormones sécrétées par le placenta dès l'implantation de l'embryon dans l'utérus. En cas d'avortement spontané, leur taux chute. À contrario, un taux anormalement élevé laisse suspecter une grossesse molaire.
  2. Une échographie. Elle permet de s'assurer que votre embryon ou fœtus selon l’avancée de votre grossesse se situe bien intra-utérine, de l’état de votre col, du positionnement du placenta ainsi que de la vitalité fœtale.

Si vous êtes sujette aux saignements, soyez vigilante et suivez les recommandations qui vous seront faites.

Articles recommandés :

Le rasage, plus qu'un rituel, c’est tout un art ! image

04/06/2024

Le rasage, plus qu'un rituel, c’est tout un art !

Grossesse et médicaments, rappel des bons réflexes image

03/04/2024

Grossesse et médicaments, rappel des bons réflexes

Les huiles essentielles pendant la grossesse image

28/02/2024

Les huiles essentielles pendant la grossesse

La pré-éclampsie : une urgence vitale pour la femme enceinte ! image

21/02/2024

La pré-éclampsie : une urgence vitale pour la femme enceinte !

Quel lien entre une poussée dentaire et une bronchite chez les jeunes enfants ? image

07/02/2024

Quel lien entre une poussée dentaire et une bronchite chez les jeunes enfants ?

Tous les articles