logo

L'information au quotidien pour votre santé

Suivez-nous :

Accueil > Famille > Femmes enceintes > Fausse-couche : quels sont les soins de suite ?

Fausse-couche : quels sont les soins de suite ? image

Publié le 30/03/2023 | La Rédaction

Femmes enceintes

Fausse-couche : quels sont les soins de suite ?

De nombreuses femmes sont confrontées à une fausse-couche. Quelles sont les alternatives possibles pour mettre un terme à une grossesse non évolutive et quels sont les soins à prodiguer par la suite ? Nous vous apportons des précisions.

Processus naturel, la fausse-couche permet d’éliminer un embryon non viable en raison d’une anomalie génétique ou bien d’un problème de santé chez la mère. Une femme sur quatre est concernée au cours du premier trimestre de gestation.

Lorsque des saignements surviennent, que des crampes pelviennes se font ressentir accompagnées de douleurs dans le bas du dos, il est nécessaire de réaliser une échographie pour déterminer s’il s’agit bien d’une fausse-couche ou plus précisément d’une grossesse arrêtée. Deux possibilités :

  • Si l’utérus est vide, c’est une expulsion naturelle dite « complète ». Dans ce cas, il n'y a pas de traitement particulier.
  • Si l’embryon est encore présent, mais sans aucune activité cardiaque détectée et que les mesures ne correspondent pas dans les normes attendues, il faut avoir recours à une prise en charge médicale.

2 recours possibles :

  1. La prise de médicaments. Des comprimés à base de prostaglandines sont prescrits. Ils vont provoquer des contractions facilitant l’expulsion du sac embryonnaire. Un contrôle est réalisé pour vérifier que l’utérus est vide.
  2. L’aspiration endo-utérine. Effectuée sous anesthésie générale, cette intervention consiste à introduire un tube dans la cavité utérine afin d’aspirer ce qu’il contient.

Les 4 soins de suite :

  1. Utilisez des protections hygiéniques longues et épaisses pour absorber le flux qui peut être abondant. Évitez les tampons hygiéniques pour ne pas créer une inflammation des muqueuses.
  2. Abstenez-vous d’avoir des relations sexuelles pour pallier tout risque d’infections, les parois utérines ayant été fragilisées.
  3. Faites votre toilette intime avec des produits adaptés de préférence sans parfum et au pH neutre.
  4. Prenez des antalgiques en cas de douleurs persistantes. Votre utérus peut être douloureux dans les jours qui suivent.

Votre cycle menstruel reviendra entre trois et six semaines après. N’hésitez pas à reprendre votre projet de conception sans attendre ! Demandez conseil. Nous disposons de nombreuses solutions qui boostent la fertilité

Articles recommandés :

La pré-éclampsie : une urgence vitale pour la femme enceinte ! image

21/02/2024

La pré-éclampsie : une urgence vitale pour la femme enceinte !

Quel lien entre une poussée dentaire et une bronchite chez les jeunes enfants ? image

07/02/2024

Quel lien entre une poussée dentaire et une bronchite chez les jeunes enfants ?

Comment traiter la pilosité hormonale chez la femme ? image

17/01/2024

Comment traiter la pilosité hormonale chez la femme ?

Post-partum : Pourquoi porter une gaine ? image

04/12/2023

Post-partum : Pourquoi porter une gaine ?

Scarlatine : Quels symptômes ? Quel traitement ? image

01/11/2023

Scarlatine : Quels symptômes ? Quel traitement ?

Tous les articles