logo

L'information au quotidien pour votre santé

Suivez-nous :

Accueil > Santé > Dermatologie > Comment différencier rougeurs, rosacée et couperose ?

Comment différencier rougeurs, rosacée et couperose ? image

Publié le 27/03/2024 | La Rédaction

Dermatologie

Comment différencier rougeurs, rosacée et couperose ?

Les rougeurs sur le visage peuvent apparaître de façon spontanée et s’estomper, ou bien s’installer dans le temps. Rosacée, couperose ou simple réaction cutanée… Comment les distinguer ? Explications.

Sur le visage, au niveau des joues, du nez et du front, les rougeurs sont généralement passagères et dites « physiologiques ». Elles apparaissent en réaction à une émotion forte, en cas d’exposition à une température très élevée ou très basse. Elles s'observent le plus souvent sur les peaux claires et réactives, ayant une hypersensibilité cutanée.

Toutefois, certaines rougeurs se développent de façon durable. Il s’agit alors d’une affection de la peau dite « pathologique ». Parmi elles, figurent :

La rosacée. Cette affection inflammatoire chronique se caractérise par des rougeurs persistantes sur le visage depuis plus de trois mois en moyenne. Elle existe sous quatre formes différentes selon son stade d’évolution :

  • Vasculaire (elle fait apparaître les petits vaisseaux sanguins à la surface de la peau) ;
  • Oculaire (elle atteint les yeux) ;
  • Papulo-pustuleuse (elle ressemble à de l’acné sans en être) ;
  • Hypertrophique (elle provoque une déformation du nez).

Elle peut être engendrée par un dérèglement du système immunitaire, une hyper-réactivité des vaisseaux sanguins du visage qui se dilatent de façon excessive, ou par un contact avec des acariens (le Demodex folliculorum).

La couperose. C’est la forme de rosacée la plus fréquente, nommée « vasculaire ». Elle se manifeste par des rougeurs associées au développement de petits vaisseaux sanguins fins, rouges ou violacés visibles à l'œil nu.

Pour déterminer de quel type d’affection il s’agit, consultez un dermatologue qui effectuera :

  • Un diagnostic de peau ;
  • Une biopsie. Cela consiste à prélever un petit morceau de peau atteint pour l'examiner au microscope afin de retrouver des lésions caractéristiques de la maladie et détecter la présence de parasites.

4 recommandations à suivre pour atténuer les rougeurs installées :

  1. Protégez votre visage des ultraviolets en cas d’exposition au froid ou à l’inverse, au soleil ;
  2. N’utilisez pas de produits de soins ou de cosmétiques contenant du parfum ou de l’alcool pouvant irriter l’épiderme ;
  3. Évitez les gommages qui agresseraient les peaux fragiles ;
  4. Limitez votre consommation de plats épicés, pimentés ainsi que d’alcool favorisant les réactions inflammatoires.

Utilisez de produits d’hygiène et de soins au pH neutre pour protéger votre peau et limiter toute réaction qui accentuerait vos rougeurs.

Articles recommandés :

Comment traiter un kyste pilonidal ? image

17/04/2024

Comment traiter un kyste pilonidal ?

Maux de tête : les céphalées de tension image

15/04/2024

Maux de tête : les céphalées de tension

Comment traiter l’hémophilie ? image

10/04/2024

Comment traiter l’hémophilie ?

L’infertilité chez la femme et l’homme image

09/04/2024

L’infertilité chez la femme et l’homme

Qu’est-ce qu’un souffle au cœur ? image

09/04/2024

Qu’est-ce qu’un souffle au cœur ?

Tous les articles