logo

L'information au quotidien pour votre santé

Suivez-nous :

Accueil > Maladies chroniques > Cancers > Prostate, testicule… les 5 cancers masculins les plus courants

Prostate, testicule… les 5 cancers masculins les plus courants image

Publié le 28/10/2023 | La Rédaction

Cancers

Prostate, testicule… les 5 cancers masculins les plus courants

Le cancer est une menace qui touche tout le monde, sans distinction de genre. Cependant, il existe des cancers spécifiques aux hommes qui nécessitent une attention particulière. Voici les 5 plus courants.

Le cancer est une maladie qui ne fait pas de distinction entre les sexes, touchant à la fois la gent féminine et masculine. Cependant, certains types sont plus spécifiques aux hommes.

Le cancer de la prostate. Avec 59 800 nouveaux cas en 2018 (Santé Public France), il reste de loin le plus fréquent chez l’homme. Il est donc primordial de surveiller sa prostate et de se faire dépister dès 50 ans. Le dépistage repose sur deux examens : le toucher rectal et la mesure du PSA (l’antigène prostatique spécifique).

Le cancer du poumon se place au deuxième rang avec 33 000 nouveaux cas en 2023, selon Santé Public France. Le tabagisme en est le premier facteur de risque. Consultez un médecin dès l’apparition des premiers symptômes : toux persistante, essoufflement, douleur thoracique, crachats striés de sang, infections pulmonaires fréquentes, etc. L'examen de dépistage est un scanner thoracique.

Le cancer colorectal, ou cancer du côlon et du rectum, est le troisième cancer le plus fréquent chez l’homme avec 26 212 nouveaux cas en 2023. Dans plus de 80% des cas, il provient d’une tumeur bénigne qui évolue lentement et finit par devenir cancéreuse. Un dépistage régulier après l'âge de 50 ans peut aider à détecter les polypes précancéreux grâce à un test immunologique rapide et indolore à faire chez soi.

Le cancer des testicules représente 1 à 2% des cancers de l'homme. C'est néanmoins le plus fréquent chez les 15-35 ans. Si les symptômes peuvent varier, certains signes sont à surveiller : masse indolore, lourdeur ou gêne dans le scrotum, augmentation du volume du testicule, etc. Il se découvre par l’autopalpation.

Le cancer du sein est rare (moins de 1%) mais existe chez l’homme. S’il n’y a pas de dépistage de la maladie, il se manifeste par une masse indolore détectée lors de l’autopalpation, habituellement située près du mamelon ou en-dessous, par un écoulement ou saignement du téton.

La lutte contre le cancer, c’est toute l’année !

Articles recommandés :

Asthme & vacances : n’oubliez pas votre traitement de fond ! image

11/07/2024

Asthme & vacances : n’oubliez pas votre traitement de fond !

Capteur de glycémie : principe, avantages et fonctionnement image

31/05/2024

Capteur de glycémie : principe, avantages et fonctionnement

Tout savoir sur l’hypertension image

08/05/2024

Tout savoir sur l’hypertension

Cancer du rectum : les points clés image

02/05/2024

Cancer du rectum : les points clés

Cancer de la vessie, une maladie encore trop méconnue ! image

24/04/2024

Cancer de la vessie, une maladie encore trop méconnue !

Tous les articles