0
Cancers
Cancer du testicule : les 6 signes d’alerte
Cancer du testicule : les 6 signes d’alerte

| La Rédaction 233 mots

Cancer du testicule : les 6 signes d’alerte

Le mois de novembre est dédié à la sensibilisation des cancers masculins (Movember). Zoom sur le cancer du testicule et le meilleur moyen de le dépister : l’auto-examen.

Plus rare que le cancer de la prostate, celui du testicule touche 1 à 2% des hommes selon la Fondation ARC. Par contre, il atteint plus fréquemment les jeunes de 15/35 ans. 

Le cancer du testicule se développe au niveau des cellules reproductrices en charge de la production du sperme. Plusieurs facteurs déclencheurs sont évoqués : anomalie congénitale, atrophie testiculaire, gênes, ou facteurs environnementaux.

Messieurs, prenez votre santé « en main » :

  1. Autopalpez-vous au moins 1 fois par mois. C’est LA manière de s’assurer qu’aucune masse ne s’y développe. Une tumeur est dure au touché et indolore.
  2. Vérifiez leur taille. Attention, le testicule gauche est généralement plus bas que le droit. Lorsqu’une tumeur se développe, vous ressentez parfois une sensation de lourdeur, ou même une enflure.
  3. Surveillez votre tour de poitrine. Quand une tumeur évolue, elle favorise la sécrétion d’une hormone (HCG), provoquant un gonflement des glandes mammaires (la gynécomastie).
  4. Un mal de dos soudain. En grossissant, la tumeur peut se propager aux ganglions lymphatiques et provoquer des douleurs délocalisées.
  5. Pesez-vous régulièrement. Une perte de poids sans avoir fait de régime n’est pas normale.
  6. Vous rencontrez des problèmes de fertilité ? Cela peut également être un signe avant-coureur.

En cas d’un ou de plusieurs de ces symptômes, parlez-en à votre médecin. Il vous prescrira des examens complémentaires (bilan sanguin, échographie, IRM ou encore biopsie) pour confirmer le diagnostic.

 Profitez de Movember pour faire un bilan !

Répondre à () :


Captcha

| | Connexion | Inscription