0
Rentrée
Cueillette des champignons : 16 recommandations pour éviter les intoxications
Cueillette des champignons : 16 recommandations pour éviter les intoxications

| La Rédaction 339 mots

Cueillette des champignons : 16 recommandations pour éviter les intoxications

L’Anses et les Centres antipoison et la Direction générale de la santé appellent à la prudence lors de la cueillette des champignons et émettent de nouvelles recommandations.

Douleurs abdominales, nausées, vomissements, diarrhées… les symptômes d’intoxication apparaissent le plus souvent quelques heures après la consommation, mais aussi après 12 heures dans des cas plus rares. S’ils sont généralement sans gravité, ils peuvent entraîner dans certains cas des troubles digestifs sévères, complications rénales, atteintes du foie pouvant nécessiter une greffe - voire mortels.

Restez attentif et respectez les 16 bons réflexes pour une consommation en toute sécurité.

Au cours de la cueillette :

  1. Ramassez uniquement les champignons que vous connaissez parfaitement.
  2. Ne les consommez pas si vous doutez de leur état ou de leur identification. Faites-les contrôler par un pharmacien ou une association de mycologie de votre région.
  3. Cueillez uniquement les spécimens en bon état.
  4. Prélevez la totalité du champignon : pied et chapeau, afin de mieux l’identifier. 
  5. Ne ramassez pas ceux près de sites potentiellement pollués : bords de routes, aires industrielles, décharges.
  6. Séparez-les par espèce récoltées. Vous éviterez ainsi le mélange de champignons vénéneux avec des comestibles.
  7. Déposez-les uniquement dans une caisse, un carton ou un panier, jamais dans un sac plastique qui accélère le pourrissement.
  8. Conservez-les au réfrigérateur (maximum 4°C) en évitant tout contact avec d’autres aliments.

Lors de la consommation :

  1. Consommez-les dans les deux jours après la cueillette.
  2. Photographiez-les pour en faciliter l’identification avant de les cuisiner.
  3. Mangez-les en quantité raisonnable après les avoir cuits 20 à 30 minutes à la poêle ou 15 minutes à l’eau bouillante. N’ingérez jamais des champignons sauvages crus.
  4. Ne donnez jamais à de jeunes enfants des champignons que vous avez cueillis. 
  5. N’avalez pas de champignon identifié au seul moyen d’une application. Le risque d’erreur est élevé.
  6. Ne consommez pas non plus de champignons commercialisés « à la sauvette ».

En cas d’intoxication :

  1. En cas de détresse vitale : perte de connaissance, détresse respiratoire, etc., appelez le 15, le 112 ou le 114 (SMS pour les personnes sourdes et malentendantes).
  2. En cas de symptômes « classiques » (diarrhées, vomissements, nausées, tremblements, vertiges, troubles de la vue, maux de tête, …) appelez immédiatement un centre antipoison.

Pour les châtaignes et les marrons , suivez aussi quelques bonnes pratiques !

Répondre à () :


Captcha

| | Connexion | Inscription