logo

L'information au quotidien pour votre santé

Suivez-nous :

Accueil > Santé > Médecine générale > Qu’est que la maladie du « foie gras » ?

Qu’est que la maladie du « foie gras » ? image

Publié le 22/06/2023 | La Rédaction

Médecine générale

Qu’est que la maladie du « foie gras » ?

Alimentation trop riche en sucre, manque d’exercice, sédentarité... la maladie du « foie gras » concerne environ 220 000 Français. État des lieux d’une pathologie qui, non traitée, peut dégénérer en cirrhose ou en cancer hépatique.

Chargé de détoxifier l’organisme en agissant tel un filtre, le foie est un organe émonctoire vital ! Producteur de bile, son rôle est de générer les sécrétions nécessaires à la digestion du bol alimentaire. Différents facteurs peuvent altérer ses fonctions et le fragiliser comme :

Ces différentes pathologies l’empêchent d’assurer correctement son rôle de régulateur métabolique. L’organisme devient alors résistant à l’insuline, ce qui pousse le pancréas à en sécréter toujours plus. Cette hyper-insulinémie perturbe le métabolisme des graisses dans le foie et aggrave leur accumulation dans cet organe.

Si certains l’appellent « maladie du foie gras » ou « maladie du soda », son vrai nom est la « stéatose hépatique non alcoolique » ou NASH (non-alcoholic steatohepatitis) en anglais. Sans manifestations spécifiques, cette pathologie reste longtemps silencieuse et se découvre malheureusement le plus souvent à un stade avancé lorsque les symptômes apparaissent.

Seuls un bilan sanguin associé à une échographie abdominale permet de poser le diagnostic. Une biopsie peut également être effectuée ainsi qu’un test d’élasticité appelé « fibroscan » afin d’évaluer le degré de fibrose du foie. Une fois décelée, il est essentiel d’adapter son hygiène de vie car non traitée, elle peut dégénérer en cirrhose ou en cancer.

5 solutions pour assainir son foie :

  1. Adoptez une alimentation saine et variée. Privilégiez les fruits, les légumes, les viandes blanches (poulet, dinde) et les poissons riches en oméga 3 (saumon, sardine). Limitez les aliments trop sucrés (gâteaux, viennoiseries, boissons à base de caféine…) ou gras (fritures et charcuteries). Introduisez à la place des céréales complètes comme le quinoa ou le boulgour. Leurs fibres facilitent la réduction des graisses.
  2. Buvez au moins 1,5 à 2 litres d’eau par jour pour aider l'élimination des toxines.
  3. Jeûnez de façon régulière (une fois par semaine ou sur une plage horaire précise) pour mettre le système digestif au repos.
  4. Prenez des compléments alimentaires. Le chardon marie atténue les phénomènes de fibrose et améliore l’élasticité du foie, grâce à ses propriétés antioxydantes et anti-inflammatoires. La choline le détoxifie et prévient les maladies cardiovasculaires en régulant le taux d’homocystéine dans le sang. Le boldo aide à maintenir la fonction hépatique grâce à ses antioxydants (des alcaloïdes et des flavonoïdes). Le radis noir, drainant naturel, accélère l’élimination des déchets dans l’organisme.
  5. Pratiquez une activité physique régulière afin de maintenir un poids de forme et booster votre organisme. 

Il n’est jamais trop tard pour changer votre mode de vie et retrouver une bonne santé. Discutons-en ensemble ! 

Articles recommandés :

Quelles sont les IST les plus fréquentes ? image

15/07/2024

Quelles sont les IST les plus fréquentes ?

Perturbateurs endocriniens, comment les éviter ? image

11/07/2024

Perturbateurs endocriniens, comment les éviter ?

Myorelaxants : comment en faire bon usage ? image

10/07/2024

Myorelaxants : comment en faire bon usage ?

La migraine ophtalmique, une migraine avec « aura » ! image

03/07/2024

La migraine ophtalmique, une migraine avec « aura » !

Fracture du pénis : attention aux péripéties sous la couette ! image

03/07/2024

Fracture du pénis : attention aux péripéties sous la couette !

Tous les articles