0
Santé & Environnement
Recyclage des médicaments : le vrai, le faux
Recyclage des médicaments : le vrai, le faux

| La Rédaction 382 mots

Recyclage des médicaments : le vrai, le faux

Pourquoi trier et rapporter ses médicaments à la pharmacie ? À qui cela profite-t-il ? Faisons le point.

8 Français sur 10 déclarent trier leur armoire à pharmacie au moins 1 fois par an, selon l’étude Stethos réalisée en mars 2022, pour NèreS. Si le « réflexe Cyclamed » semble être acquis, quelques préjugés demeurent sur cette collecte de médicaments non utilisés ou périmés en pharmacie.

Les pharmaciens n’ont pas l’obligation de récupérer les médicaments non utilisés (MNU).

Faux ! Selon la loi, la récupération des MNU de façon bénévole des pharmaciens est une obligation professionnelle. Au-delà de conseiller, ils sont également les porte-paroles des consignes de tri. Après s’être assurés que le sac ne comporte que des médicaments non utilisés ou périmés, ils les déposent dans le carton spécifique Cyclamed. Une fois fermé, il est ensuite remis à son grossiste-répartiteur.

L’Assurance Maladie paye pour la récupération des médicaments en pharmacie.

Faux ! Les entreprises du médicament, les laboratoires pharmaceutiques, et les grossistes-répartiteurs sont les seuls à financer l’ensemble du dispositif. Ce financement s’effectue grâce à leurs cotisations versées à Cyclamed, calculées en fonction du nombre de médicaments mis sur le marché et vendus en pharmacie.

Les MNU sont recyclés pour un usage humanitaire.

Faux ! Depuis le 1er janvier 2009, la redistribution humanitaire des médicaments non utilisés est interdite. Suivant les recommandations de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), ils sont acheminés vers des unités de valorisation énergétique et sont incinérés. Les associations humanitaires s’approvisionnent directement auprès des entreprises du médicament.

Les poubelles d’ordures ménagères, les éviers et les toilettes sont des alternatives.

Faux ! La seule et unique possibilité, c’est de les rapporter à votre pharmacien. Jeter ses médicaments dans les toilettes et les éviers contamine les eaux de surface ou souterraines, les rivières, les sols, etc. Nos poubelles peuvent être fouillées par un tiers (personnes ou animaux). Déposés dans un centre d’enfouissement, ils sont source de pollution.

On peut rapporter ses médicaments dans leurs emballages avec la notice.

Faux !  Les emballages en carton et les notices en papier doivent être jetés dans la poubelle du tri sélectif de son domicile, en respectant les consignes en vigueur dans sa commune. S’il reste des comprimés ou des gélules dans le blister, emballage thermoformé en plastique, laissez-les dedans. Ne les déconditionnez pas. La pharmacie reprend le tout.

Rapporter vos médicaments en pharmacie, c’est protéger l’environnement et assurer la sécurité de tous à la maison.

Répondre à () :


Captcha

| | Connexion | Inscription