0
Psycho & Sexo
Contraception féminine : ne l’oubliez pas pendant les fêtes !
Contraception féminine : ne l’oubliez pas pendant les fêtes !

| La Rédaction 402 mots

Contraception féminine : ne l’oubliez pas pendant les fêtes !

Mesdames, de nombreux oublis de contraception sont souvent observés le soir du Nouvel an ! Rappel des 6 moyens pour éviter les surprises !

Chaque année en France, de nombreuses naissances ont lieu vers la fin septembre, soit neuf mois après les fêtes de fin d’année, période propice aux oublis de contraceptifs ! C’est le double des autres jours du calendrier selon l’Ined (Institut National d’Etude Démographique) !

Soirée arrosée, moment d’évasion, insouciance… l’oubli du contraceptif est vite arrivé lorsque l’on réveillonne ! Redoublez de vigilance pour éviter la venue d’une grossesse surprise ! 

Contraception hormonale ou mécanique, vous avez le choix entre : 

  • La pilule. C’est un comprimé contenant des hormones de synthèse : des œstrogènes et/ou de la progestérone. Ces dernières agissent en bloquant l’ovulation. Selon les besoins de chacune, le dosage est défini au préalable avec votre gynécologue. La plaquette se compose de 21 ou 28 comprimés, à prendre sur une durée de trois semaines ou de façon continue sans interruption.
  • L’anneau vaginal. Cet implant flexible en plastique poreux contient également des hormones d’œstrogènes et de progestérone qui s’imprègnent dans la muqueuse vaginale, puis passent dans le sang pour empêcher l’ovulation. Il reste en place pendant trois semaines en moyenne et doit par la suite être changé.
  • Le patch. Il dispose des mêmes composants que l’anneau et la pilule. Il se colle sur la fesse et se diffuse également dans le sang. Il se renouvelle chaque semaine.
  • L’implant contraceptif. Long d’environ 4 cm (comme un bâtonnet de sucette) il s’insère dans le bras via une petite incision et se garde environ trois ans.  Il diffuse lui aussi dans le sang, les hormones qui rendent toute ovulation impossible.
  • Le stérilet ou dispositif intra-utérin (DIU). En forme de T, il s’introduit à l’intérieur de l’utérus par votre gynécologue. Il empêche les spermatozoïdes d’atteindre l’ovule et modifie votre muqueuse utérine de manière à empêcher toute nidation. Il peut être progestatif ou en cuivre. Une fois en place, vous êtes tranquille pour cinq ans.
  • Le préservatif féminin. Il remplit les mêmes fonctions que le préservatif masculin classique, en s’insérant dans la cavité vaginale. Sa matière solide en polyuréthane comprenant un anneau flexible à chaque extrémité permet de s’adapter parfaitement à votre anatomie.

À vous de trouver la méthode qui convient le mieux à votre corps ! Si votre contraceptif nécessite d’être changé régulièrement, pensez à vous mettre des rappels dans votre agenda pour ne pas faire l’impasse !

Vous avez eu un rapport sexuel non protégé ? Rendez-vous dans votre pharmacie dans les 48 heures pour vous procurer un contraceptif d’urgence dit « pilule du lendemain ».

Répondre à () :


Captcha

| | Connexion | Inscription