L'information au quotidien pour votre santé
0
Femmes
Contraception d’urgence : quand et comment l’utiliser ?
Contraception d’urgence : quand et comment l’utiliser ?

| La Rédaction

Contraception d’urgence : quand et comment l’utiliser ?

Oubli de pilule, rupture de préservatif… pour éviter une grossesse non désirée, il est possible d’avoir recours à la contraception d’urgence. On vous explique comment elle fonctionne.

Selon la Drees*, 232 200 IVG (Interruption Médicale de Grossesse) ont été pratiquées en 2019. C’est la plus grosse augmentation depuis trente ans. Si vous craigniez de tomber enceinte à la suite d’un rapport mal protégé, des alternatives existent pour limiter le risque.

Voici deux solutions disponibles :

  • La pilule du lendemain. Elle permet de bloquer ou retarder votre ovulation. Il y en a deux types :
    • Celle-ci à base de lévonorgestrel est délivrée gratuitement sans ordonnance, dans les 72 heures suivant le rapport. 
    • Celle-là à l'ulipristal-acétate également disponible sans ordonnance, doit être prise dans les cinq jours.

Attention ! La prise de certains médicaments rend son action inefficace. Elle ne s’utilise qu’une seule fois dans votre cycle.

  • Le stérilet au cuivre, un dispositif intra-utérin. C’est la méthode la plus efficace. Il rend les spermatozoïdes inefficaces et empêche qu’un ovule fécondé ne se fixe dans l’utérus. Il doit être posé dans les cinq jours maximums, après le rapport sexuel.

Il n’y a pas de contre-indication à utiliser ce contraceptif, même si vous n’avez encore jamais menée de grossesse.

En cas de doute, venez nous voir rapidement. Consultez également un gynécologue pour définir la contraception qui vous convient le mieux (patch, anneau vaginal, implant, pilule, …).

* Direction de la recherche, des études, de l'évaluation et des statistiques

Répondre à () :


Captcha