logo

L'information au quotidien pour votre santé

Suivez-nous :

Accueil > Maladies chroniques > Cancers > Cancer du rectum : les points clés

Cancer du rectum : les points clés image

Publié le 02/05/2024 | La Rédaction

Cancers

Cancer du rectum : les points clés

Se développant sur la dernière partie du côlon, le cancer du rectum bénéficie d’un bon pronostic s’il est détecté suffisamment tôt. Focus sur les facteurs de risques et les examens pour le dépister.

Situé entre la fin du côlon et l’anus, le rectum mesure 15 à 18 centimètres de long. Lorsqu’une tumeurs’y développe, elle provient généralement d’une cellule qui se transforme puis se multiplie de façon anarchique sur sa paroi interne. Si cette lésion maligne n’est pas décelée, elle peut s’étendre en profondeur, puis générer des métastases pouvant atteindre d’autres organes. Il est le 3e cancer le plus fréquent chez l’homme après ceux de la prostate et du poumon, et le 2e cancer le plus fréquent chez la femme après celui du sein.

Le risque d’en développer un est notamment plus fréquent chez les personnes atteintes de maladies inflammatoires chroniques de l'intestin (maladie de Crohn, rectocolite hémorragique) ou de certaines maladies génétiques (polypose adénomateuse familiale et syndrome de Lynch).

Les 5 principaux facteurs de risque :

  1. Une alimentation trop riche, notamment en graisses animales ;
  2. Une consommation importante de viande rouge ;
  3. L’inactivité physique ;
  4. Le surpoids ;
  5. La consommation d’alcool ou de tabac.

5 examens pour établir son diagnostic :

  1. L’examen clinique. Réalisé par un gastroentérologue ou un proctologue, il vise à évaluer les symptômes ressentis par le patient et à effectuer un toucher rectal pour détecter l’éventuelle présence d’une masse ;
  2. La coloscopie. Sous anesthésie générale, elle consiste à explorer l’intérieur du côlon et du rectum avec une caméra. Elle permet également d’effectuer des prélèvements (biopsie) si l’on détecte une lésion suspecte qui nécessitant d’être analysée ;
  3. La biopsie. Elle s’effectue au cours de la coloscopie pour prélever un échantillon de tissu qui semble anormal ;
  4. L’examen anatomopathologique. Réalisé par un médecin spécialiste appelé « anatomopathologiste », il étudie les caractéristiques des cellules prélevées lors de la biopsie ;
  5. Le bilan d’extension. Si une tumeur maligne est détectée, il faut vérifier si des cellules cancéreuses (métastases) se sont étendues à d’autres organes. Pour le savoir, il convient de réaliser une échographie, une IRM ainsi qu’un PET-scan.

Effectuez un check-up santé régulier et consultez un gastroentérologue ou un proctologue au moindre signe suspect !

Articles recommandés :

Capteur de glycémie : principe, avantages et fonctionnement image

31/05/2024

Capteur de glycémie : principe, avantages et fonctionnement

Tout savoir sur l’hypertension image

08/05/2024

Tout savoir sur l’hypertension

Cancer de la vessie, une maladie encore trop méconnue ! image

24/04/2024

Cancer de la vessie, une maladie encore trop méconnue !

Pourquoi faut-il retirer les polypes ? image

17/04/2024

Pourquoi faut-il retirer les polypes ?

Cancer : comment aider les patients dans leur prise en charge ? image

10/04/2024

Cancer : comment aider les patients dans leur prise en charge ?

Tous les articles