0
Cancers
Cancer du col de l’utérus : Qui est concerné ? Comment s’en préserver ?
Cancer du col de l’utérus : Qui est concerné ? Comment s’en préserver ?

| La Rédaction 308 mots

Cancer du col de l’utérus : Qui est concerné ? Comment s’en préserver ?

Responsable de plus de 1000 décès par an, le cancer du col de l’utérus ne doit pas être pris à la légère. Voyons ensemble quels sont les facteurs de risque et les symptômes qui doivent alerter.

Chaque année, plus de 3000 femmes en France sont touchées par le cancer du col de l’utérus. Cela représente près d’une femme sur trois. Il est donc primordial de se faire contrôler régulièrement !

Quels sont les facteurs de risque de le développer ?

  • Commencer sa vie sexuelle jeune ;
  • Multiplier les partenaires ;
  • Ne pas utiliser de façon systématique des préservatifs ;
  • Contracter des infections sexuelles transmissibles (IST) comme le chlamydia Trachomatis ou le virus de l’herpès ;
  • Avoir une baisse de défenses immunitaires ;
  • Utiliser de façon prolongée des contraceptifs hormonaux.

Quels sont les symptômes qui doivent inquiéter ?

  • Des règles abondantes inhabituelles ;
  • Des saignements vaginaux après un rapport sexuel ;
  • Des pertes vaginales malodorantes ;
  • Des douleurs dans le bas du dos et dans le vagin.

Ce type de cancer se développe de façon silencieuse pendant de nombreuses années. L’infection à Papillomavirus (HPV) fait également partie des principaux responsables de l’apparition de lésions pré-cancéreuses qui, non décelées à temps, évoluent en lésions malignes à un stade avancé.

  • Stade 1 : il n’affecte que le col de l’utérus ;
  • Stade 2 : il dépasse le col mais reste limité ;
  • Stade 3 : il touche le tiers inférieur du vagin et la paroi de l’abdomen ;
  • Stade 4 : il a colonisé la vessie, le rectum, la paroi de l’abdomen.

Un frottis cervical effectué en laboratoire ou chez le gynécologue est recommandé au moins tous les 3 ans pour vérifier que le col de l’utérus est sain.

Quel est le traitement requis ?

En cas de lésions pré-cancéreuses :

  • La conisation, qui consiste à retirer les lésions.
  • La cryothérapie ou le laser sont également utilisés selon les besoins.

En cas de lésions cancéreuses :

  • L’hystérectomie consiste à retirer entièrement l’utérus pour éviter toute propagation sur les organes voisins.
  • La chimiothérapie associée à une radiothérapie est également administrée pour une prise en charge globale.

Le dépistage est recommandé à partir de 25 ans. Pensez s’y !

Répondre à () :


Captcha

| | Connexion | Inscription