logo

L'information au quotidien pour votre santé

Suivez-nous :

Accueil > Santé > Ophtalmologie > Comment traiter le strabisme ?

Comment traiter le strabisme ? image

Publié le 14/02/2024 | La Rédaction

Ophtalmologie

Comment traiter le strabisme ?

Trouble de la vision concernant près de 4% des Français, il existe différentes formes de strabisme. À quoi est due cette déviation anormale des yeux ? Comment le diagnostiquer ? Quels sont les traitements nécessaires ? Explications.

Au-delà de la grimace volontaire, loucher relève du strabisme. En d’autres termes, les yeux ne vont pas dans le même axe. Ce défaut de parallélisme peut concerner un seul œil ou bien les deux.

Il existe ainsi différents types de strabisme qui se caractérisent par :

  • Des yeux qui se croisent ou bien un œil qui part dans une direction alors que l’autre est bien dans l’axe ;
  • Des mouvements oculaires non coordonnés ;
  • Une vision double (chaque œil envoie une image au cerveau).

Ce trouble oculaire apparaît généralement durant l’enfance mais survenir parfois plus tard à l’âge adulte, à la suite d’un choc, d’une paralysie oculomotrice, d’une hémorragie cérébrale ou bien à cause d’une tumeur se développant sur cette zone.

Outre son aspect inesthétique, cette anomalie altère également la vision entraînant à long terme, la perte d’acuité visuelle de l’œil concerné.

Les 3 tests indispensables pour diagnostiquer un strabisme :

  1. Effectuer un bilan ophtalmologique afin de détecter un éventuel trouble de la vision ;
  2. Évaluer les réflexes cornéens. Cela consiste à projeter une lumière dans chaque œil visant à déceler les reflets non symétriques des yeux par rapport aux pupilles ;
  3. Vérifier le fonctionnement des muscles oculomoteurs. Cet examen déterminera si le problème est d’origine musculaire.

3 traitements requis :

  1. Porter des lunettes, d’une part afin de corriger un éventuel défaut visuel, et d’autre part, pour réorienter les yeux dans le bon axe à l’aide de caches (partiels ou complets) placés sur les verres ;
  2. Appliquer un cache ou un pansement oculaire directement sur l’œil sain afin de stimuler celui dit « paresseux ». Le cerveau se remet alors à fonctionner avec l’œil qui louche, et l’acuité visuelle se rétablit progressivement ;
  3. Bénéficier d’une intervention chirurgicale si la rééducation ne suffit pas. Réalisée sous anesthésie générale, l’objectif est d’aligner correctement les yeux et de supprimer la vision double. Le résultat de cette intervention est visible au bout d'un à trois mois.

Dès les premiers signes, consultez un ophtalmologiste pour déterminer l’origine du trouble selon l’âge et les antécédents du patient. Une prise en charge précoce améliorera le pronostic afin de retrouver une vision la plus normale possible.

Articles recommandés :

Comment traiter un kyste pilonidal ? image

17/04/2024

Comment traiter un kyste pilonidal ?

Maux de tête : les céphalées de tension image

15/04/2024

Maux de tête : les céphalées de tension

Comment traiter l’hémophilie ? image

10/04/2024

Comment traiter l’hémophilie ?

L’infertilité chez la femme et l’homme image

09/04/2024

L’infertilité chez la femme et l’homme

Qu’est-ce qu’un souffle au cœur ? image

09/04/2024

Qu’est-ce qu’un souffle au cœur ?

Tous les articles