0
Femmes enceintes
Allaitement maternel : tout ce qu’il faut savoir !
Allaitement maternel : tout ce qu’il faut savoir !

| La Rédaction 411 mots

Allaitement maternel : tout ce qu’il faut savoir !

Allaiter son enfant nécessite un peu de préparation pour la tétée se déroule au mieux. Quels sont les fondamentaux à connaitre ? Comment gérer au mieux sa montée de lait ? Comment prévenir les aléas ? Voici 3 recommandations à suivre !

56% des mères allaitent exclusivement leur enfant pendant leur séjour à la maternité. De retour à la maison, près de 40% d’entre-elles poursuivent un allaitement exclusif pendant les deux premiers mois de leur bébé selon l’Inserm.

Nourrir exclusivement son enfant au sein est largement recommandé pour booster ses immunités et le protéger des microbes ambiants. Les premiers jours de sa vie, il tête ce que l’on appelle du colostrum, une substance jaunâtre sécrétée par la maman au cours du dernier trimestre de grossesse.

La montée de lait se déclenche environ 48 à 78h après l’accouchement. Elle correspond à la phase de transition entre le colostrum et le lait maternel. Elle se caractérise par :

  • Une augmentation du volume de la poitrine ;
  • Une rigidité mammaire ;
  • Une sensibilité au toucher ;
  • Une sensation de chaleur.

Elle s’accompagne de ce que l’on appelle « la nuit de java ». Lorsque le lait se charge en lactose et devient plus abondant, très souvent, bébé réclame de façon continue à téter. Ce phénomène, totalement naturel, va booster la lactation !

Cette sursollicitation peut par contre, fragiliser les mamelons et entrainer :

  • Des crevasses. Ce se sont des lésions ressemblant à des petites fissures rouges ou violettes. Elles sont dues à une mauvaise position de la langue de votre nourrisson. Il faut tester plusieurs postures pour faciliter sa prise en bouche.
  • Un engorgement. Une forte succion provoque parfois des œdèmes qui perturbent le bon écoulement du lait. Il faut donc le drainer en laissant suffisamment votre nouveau-né téter.
  • Une mastite. Elle correspond à une douleur diffuse dans le sein accompagnée de rougeur. Elle diffère de l’engorgement car elle touche généralement une zone précise et non la poitrine entière. 

5 solutions pour prévenir ces désagréments :

  1. Portez un soutien-gorge d’allaitement. Sa matière en coton apportera de la douceur à votre poitrine sensibilisée. Par la même occasion, il vous procurera un bon maintien.
  2. Prenez soin de vos seins pour éviter les irritations. Insérez des coussinets d’allaitement pour limiter les frottements avec le soutien-gorge.
  3. Faites téter votre bébé à sa demande. Un grésillement se fait généralement ressentir quand les seins sont gorgés de lait.
  4. Utilisez un tire-lait quand vous le souhaitez ! Si vous devez vous absenter ou permettre au papa de donner le biberon.
  5. Massez vos mamelons avec une crème à base de lanoline. Elle formera une barrière protectrice pour vous protéger des crevasses et autres bobos.

Ces recommandations sont indispensables à suivre pour réussir votre allaitement. Faites-nous confiance ! Nous sommes à vos côtés pour vous aider !

Répondre à () :


Captcha

| | Connexion | Inscription