L'information au quotidien pour votre santé
0
Compléments alimentaires
Vitamine D : attention au surdosage chez l’enfant et le nourrisson
Vitamine D : attention au surdosage chez l’enfant et le nourrisson

| La Rédaction

Vitamine D : attention au surdosage chez l’enfant et le nourrisson

Devant de nombreux cas de surdosage en vitamine D, l’Anses alerte sur l’utilisation de compléments alimentaires enrichis en vitamine D.

Primordiale dans l’assimilation du calcium et du phosphore pour la croissance osseuse chez l’enfant, une supplémentation en vitamine D est généralement conseillée afin de prévenir le rachitisme. Les bébés et les jeunes enfants sont particulièrement exposés aux carences en vitamine D.

Si les recommandations sur la supplémentation en vitamine D en France sont en cours de mise à jour, de concert avec celles européennes, la Société Française de Pédiatrie (SFP) propose pour tous les enfants de 0 à 18 ans un appoint quotidien de 400 à 800 UI par jour en vitamine D, avec une cible de 400 UI par jour pour les enfants sans facteur de risque.

Pour prévenir ces risques l’Anses conseille de :

  • Privilégier les médicaments contenant de la vitamine D par rapport à l’utilisation de compléments alimentaires enrichis en vitamine D.
  • Contrôler les doses administrées à votre enfant en vérifiant la quantité en vitamine D par goutte. Lisez attentivement la posologie.
  • Ne pas multiplier les produits contenant de la vitamine D pour éviter des surdosages qui pourraient perturber sa fonction rénale. Le surdosage entraîne une hypercalcémie (taux excessif de calcium dans le sang) qui peut avoir des conséquences graves, comme une atteinte rénale à type de lithiase / néphrocalcinose (dépôt de calcium dans le rein).

La vitamine D est un médicament, à manier comme tel, et doit faire l’objet d’une prescription médicale.

N’hésitez pas à nous demander conseil !

Répondre à () :


Captcha