0
Ophtalmologie
Myopie chez l’enfant : pourquoi est-il important de la dépister le plus tôt possible ?
Myopie chez l’enfant : pourquoi est-il important de la dépister le plus tôt possible ?

| La Rédaction 413 mots

Myopie chez l’enfant : pourquoi est-il important de la dépister le plus tôt possible ?

La myopie est un trouble visuel qui touche de plus en plus les enfants. Quelles sont les raisons ? Quel examen pratiquer pour la dépister rapidement ? Faisons le point.

Véritable épidémie dans les pays occidentaux, la myopie concerne aujourd’hui 20% des jeunes entre 0 et 18 ans selon la Société France d’Ophtalmologie (SFO). C’est entre 7 et 12 ans qu’elle progresse le plus. Elle se caractérise par un allongement excessif de l’œil, plus précisément entre la cornée et la rétine. Elle rend la vision de loin floue.

Les 3 principales causes :

  1. Une prédisposition génétique. Si l’un des deux parents est myope, il a deux fois plus de risque de l’être également et six fois plus si les deux le sont.
  2. Les nouvelles technologies. Les activités sur écrans sont devenues très fréquentes. Smartphone, table, ordinateur… l’exposition à la lumière artificielle mais aussi la faible distance des yeux par rapport à l’écran, habitue le cerveau à regarder uniquement de près. La vision de loin devient alors secondaire. C’est ce que l’on appelle la « myopie fonctionnelle ».
  3. Différentes études ont démontré que 20% des enfants de moins de 6 ans avaient des anomalies visuelles, dont la myopie, par manque d’exposition à la lumière naturelle.

La myopie est plus difficile à repérer chez un public jeune, car il a un pouvoir accommodatif très élevé.

Comment reconnaître les signes d’alertes chez l’enfant ?

  • Il fronce les sourcils quand il fixe quelque chose ;
  • Il plisse les yeux et/ou les frotte ;
  • Il rapproche son livre, sa feuille, son écran pour lire ;
  • Il se plaint régulièrement de maux de tête ;
  • Il éprouve des difficultés d’apprentissage en classe (difficultés à lire au tableau).

Plus le dépistage est précoce, plus il est possible de corriger efficacement leur acuité visuelle. On recommande généralement de se rendre chez l’ophtalmologiste pour effectuer un test de vue et vérifier la forme de l’œil et la pression intraoculaire.

Quels traitements mettre en place ?

  • Des lunettes de vue avec des verres unifocaux et de forme concave. Cette correction devant l’œil corrige le défaut visuel.
  • L’orthokératologie. Cela consiste à porter des lentilles rigides la nuit pour réduire la courbure de la cornée. Elles peuvent être utilisées dès l’âge de huit ans.
  • Des lentilles de jour. Plus souples, elles permettent de freiner l’allonger de l’œil également et réduit l’évolution de la myopie.
  • Du collyre à base d’atropine. Cette substance vise aussi à réduire l’évolution de l’allongement axial de l’œil.

Il est également conseillé de pratiquer des activités en plein air pour profiter de la lumière naturelle. Elles favorisent la production de dopamine, un neurotransmetteur qui empêche un allongement excessif de l’œil.

Soyez vigilants ! Faites contrôler la vue de vos enfants !

Répondre à () :


Captcha

| | Connexion | Inscription