0
Ophtalmologie
Dégénérescence maculaire (DMLA) : comment préserver sa vue ?
Dégénérescence maculaire (DMLA) : comment préserver sa vue ?

| La Rédaction 370 mots

Dégénérescence maculaire (DMLA) : comment préserver sa vue ?

La dégénérescence maculaire liée à l'âge (DMLA) est un trouble de la vision lié au vieillissement. Quels sont les facteurs de risques ? Quelles sont ses différentes formes ? Comment la prévenir ? Faisons le point…

En France, 1 personne sur 4 après 75 ans et 1 personne sur 2 à partir de 80 ans serait concernée par la DMLA (Dégénérescence Maculaire Liée à l'Âge). Véritable enjeu de santé publique, elle constitue la première cause de malvoyance. Elle est principalement due à une altération de la macula, une zone de couleur jaune, située au centre de la rétine, permettant à l’œil d’avoir une acuité maximale. Les femmes sont généralement plus touchées que les hommes. Les antécédents familiaux sont aussi à prendre à compte. Une prédisposition génétique multiplie par quatre, le risque de développer cette pathologie.

Il existe deux types de DMLA :

  • La forme atrophique ou “sèche”. Elle évolue lentement (entre cinq et dix ans) et passe très longtemps inaperçue. Il n’existe pas de traitement spécifique. 
  • La forme exsudative ou “humide”.  Elle se développe beaucoup plus rapidement (de quelques semaines à quelques jours). Des vaisseaux anormaux se développent dans la macula pouvant entraîner des œdèmes et des hémorragies. Elle est traitée à base d’anti-VEGF, afin de ralentir son évolution.

5 signes qui doivent alerter :

  1. Une diminution de la perception des détails ;
  2. Un besoin d'éclairage plus important pour lire ou accomplir des tâches minutieuses ;
  3. Une moins bonne distinction des contrastes ;
  4. Une déformation des lignes ;
  5. L’apparition d’une tache sombre « scotome » dans le champ de vision central.

5 conseils pour prévenir le développement de la maladie :

  1. Évitez le tabac. Chez les fumeurs, le risque de la contracter est multiplié par trois.
  2. Surveillez votre poids. La surcharge est également un facteur aggravant.
  3. Mangez équilibré. Une alimentation riche en légumes verts, en fruits frais et poissons gras, joue un rôle protecteur. Les acides gras participent au bon fonctionnement des photorécepteurs de la rétine. Les antioxydants protègent des réactions d’oxydation de ses cellules.
  4. Faites un fond d'œil au moins une fois par an chez votre ophtalmologiste.
  5. Effectuez un test avec la grille d’Amsler. Si les lignes apparaissent déformées ou si une tache sombre apparaît, consultez rapidement un ophtalmologiste.

De nombreuses pharmacies participent aux campagnes de dépistage pour sensibiliser le grand public à cette maladie. Parlez-en à votre pharmacien à l’occasion des Journées Nationales de la macula qui ont lieu du 22 au 26 novembre. 

Répondre à () :


Captcha

| | Connexion | Inscription