logo

L'information au quotidien pour votre santé

Suivez-nous :

Accueil > Santé > Médecine générale > Comment traiter le tétanos ?

Comment traiter le tétanos ? image

Publié le 01/06/2023 | La Rédaction

Médecine générale

Comment traiter le tétanos ?

Maladie potentiellement mortelle, le tétanos fait l’objet de bien des idées reçues. Modes de contamination, signes d’infection, traitement d’urgence… faisons le point !

Le tétanos se contracte par l’infection d’une plaie en contact avec des spores de la bactérie « Clostridium tetani ». Si la plupart du temps, on l’associe uniquement à des objets rouillés, la réalité est toute autre !

Elle est également présente dans la terre, la poussière et les excréments des animaux. En pénétrant dans l’organisme suite à une blessure, coupure, égratignure… elle affecte progressivement le système nerveux et provoque des paralysies musculaires très douloureuses. Son incubation dure entre 5 à 10 jours en moyenne mais n’est pas contagieuse.

5 signes d’alerte :

  1. Une sensation de raideur au niveau de la mâchoire ;
  2. Des difficultés à déglutir ;
  3. Des troubles du rythme cardiaque ;
  4. Des spasmes musculaires incontrôlés ;
  5. Une paralysie des membres.

La vaccination est essentielle pour s’en prémunir !

L’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) recommande de recevoir six doses de vaccin (dont trois rappels) contenant l’anatoxine tétanique.

L’administration des trois premières doses doit commencer dès l’âge de six semaines, c’est la primovaccination. Il est recommandé d’effectuer les trois doses de rappel au cours de la deuxième année de vie (12 – 23 mois), entre 4 et 7 ans, puis entre 9 et 15 ans.

En cas de contamination, un traitement d’urgence doit être mis en place, à savoir :

  • La désinfection de la plaie pour limiter la prolifération de la bactérie dans le corps. 
  • La mise en place d’une antibiothérapie selon le profil immunitaire de la personne touchée pour l’aider à combattre la bactérie.
  • L’administration d’un sérum antitétanique à fortes doses en cas d’absence de vaccination ou d’immunité si les rappels n’ont pas été faits.
  • La prise de myorelaxants et d’antidouleurs pour lutter contre les contractures musculaires douloureuses.

Soyez vigilants et vérifiez que toute la famille est bien à jour de sa vaccination !

Articles recommandés :

L’hyperkératose un épaississement anormal de la peau image

21/05/2024

L’hyperkératose un épaississement anormal de la peau

Réussir à arrêter de fumer grâce au patch ! image

21/05/2024

Réussir à arrêter de fumer grâce au patch !

Comment détecter une rectocèle ? image

16/05/2024

Comment détecter une rectocèle ?

Phytothérapie, gemmothérapie, homéopathie : dans quels cas les utiliser ? image

16/05/2024

Phytothérapie, gemmothérapie, homéopathie : dans quels cas les utiliser ?

Sciatique, les solutions pour la soulager image

16/05/2024

Sciatique, les solutions pour la soulager

Tous les articles