0
Ophtalmologie
Comment dépister un kératocône ?
Comment dépister un kératocône ?

| La Rédaction 176 mots

Comment dépister un kératocône ?

Maladie dégénérative de la cornée, le kératocône est complexe à diagnostiquer. Focus sur les principaux examens à effectuer pour le détecter au stade précoce

Souvent découvert tardivement, le kératocône se caractérise par une modification de la cornée en forme de cône. Ce changement entraine une altération de la vue pouvant conduire à la cécité.

4 facteurs favorisant son développement :

  1. Les rayons UV ;
  2. Une blessure à l’œil ;
  3. La sécheresse oculaire ;
  4. Une prédisposition génétique.

Les 5 principaux symptômes :

  1. Une vision floue ;
  2. Une sensibilité à la lumière ;
  3. Une fatigue oculaire ;
  4. Une déformation des couleurs ;
  5. Une rougeur dans les yeux.

 5 examens qui permettent de surveiller son apparition :

  • Le biomicroscope (lampe à fente). Il décèle une éventuelle déformation de la cornée.
  • L’OCT (tomographie par cohérence optique). Elle permet d’obtenir des images de la cornée. Cet examen est particulièrement utile dans le diagnostic précoce des formes débutantes de kératocône.
  • La topographie cornéenne. Elle relève les rayons de courbure à différents endroits de la cornée pour pouvoir analyser l’importance de la déformation.
  • La pachymétrie. Elle évalue l’épaisseur de la cornée.
  • L’aberrométrie du front d’onde. Il mesure la qualité optique du système visuel.

Faites-nous part de votre gêne oculaire. Nous pourrons vous orienter si nécessaire.

Répondre à () :


Captcha

| | Connexion | Inscription